QUELLES DIFFÉRENCES ENTRE PSYCHOLOGUE ET PSYCHOTHÉRAPEUTE ?

La psychologie englobe des pratiques et des théories différentes. En conséquence, il arrive que les usagers assimilent le psychologue, le thérapeute et d’autres professionnels de la santé mentale.

Contrairement au thérapeute, hypnotiseur, ergothérapeute, le psychologue bénéficie d’une longue formation universitaire.

De même, il est le seul à proposer des des bilans psychologiques. Sa pratique est reconnue au niveau international. Dans un but de clarification, je vous propose donc une rapide définition des différentes fonctions.

Le thérapeute et les professionnels de la psychologie

thérapeute de psychologie clinique en Ariège

Tout d’abord, le psychiatre est un médecin spécialisé. On le consulte donc en première intention.

Il établit un diagnostic médical (DSM-5, CIM-10). Il prescrit des traitements et des prises en charge.

Pour les cas les plus grave, il peut avoir recours à une hospitalisation sans consentement.

De plus, il existe en France une hyper spécialisation, pour les enfants (pédopsychiatrie), les personnes âgées (gérontopsychiatrie), les conduites addictives (addictologue).

Quel est le rôle du psychologue ?

Le système de santé protège le titre depuis 1985. Ce professionnel bénéficie d’une formation universitaire de cinq années. Il justifie également d’un stage clinique de 500 heures en institution de santé.

Sa formation se termine par un mémoire de recherche. Le psychologue est donc un scientifique. Sa méthode de travail s’inscrit dans une démarche hypothético-déductive. De plus, il favorise un contexte de justifications contradictoires dans ses rapports et dans l’observation des faits psychologiques.

Le psychologue est le seul intervenant qui réalise des bilans. En outre, il propose aussi des thérapies adaptées. Le choix des outils dépend de l’orientation théorique et de la formation.

Il est responsable de ses méthodes et de sa démarche. Sa pratique se définit dans le code de déontologie. Mais ce dernier n’a aucune valeur juridique. Il éclaire simplement le public » des mésusages de la psychologie. »

la démarche scientifique du psychothérapeute en AriègeTout comme le psychothérapeute et le psychanalyste, le psychologue réalise des traitements de manière autonome. Mais il est le seul qui dispose d’une longue formation universitaire.

Et le thérapeute en Ariège ?

En Ariège, le nombre de professionnels par habitants est relativement faible, par rapport à l’ensemble des départements français.

Comme pour le psychologue, La législation protège le titre de thérapeute depuis juillet 2010. Les praticiens sont inscrit à l’Agence Régionale de Santé Occitanie (ARS).

En plus de la qualification initiale, de nombreux organismes proposent des formations pour chaque type de thérapies. C’est le cas pour devenir psychanalyste, hypnotiseur, ergothérapeute. Cependant, la plupart d’entres elles ne sont pas encore reconnues.

Importance de l’orientation théorique du thérapeute

orientation théorique du thérapeute en Ariège

Comme je l’ai indiqué ci-dessus, le nombre de thérapies et de pratiques développées est considérable.

Dans ce domaine vaste et complexe, il est parfois difficile de se retrouver. De plus, le thérapeute n’indique pas toujours clairement sa formation.

Pour y voir plus clair, il est donc important de distinguer le métier de thérapeute et les outils ou les modèles cliniques utilisés dans la pratique.

C’est ainsi que certaines thérapies ont acquis une large renommée, comme la technique EMDR ou systémique. Mais ces pratiques ne sont pas assimilables à la longue formation théorique du psychologue.

Ces méthodes “à la mode” résultent souvent de la notoriété d’une personne, qui a influencé par son charisme et son succès professionnel. Mais elles ne garantissent en rien la compétence du thérapeute, ou l’efficacité d’un traitement.

Afin d’éclairer votre choix, je vous propose trois notions qui me semblent importante :

  • conseils pour choisir un thérapeuteLa psychologie est la science des phénomènes conscients. Une thérapie comprend généralement de 10 à 30 séances. De manière générale, elle conduit à restaurer un équilibre fonctionnel entre la personne et son environnement.
  • La psychanalyse concerne plutôt l’inconscient. Elle met l’accent sur la relation entre les instances psychiques (moi, ça, surmoi…). Le milieu est donc secondaire, du moins dans l’interprétation des symptômes. Une psychanalyse est souvent plus longue qu’une thérapie de soutien. Mais il est parfois difficile de les distinguer. C’est en cherchant les causes profondes de ses actes, que la personne modifie son environnement.
  • Chaque thérapeute s’inscrit dans un cadre conceptuel. Par exemple, ce peut être le courant humaniste, psychanalytique, cognitif, comportementaliste…Mais en tout état de cause, c’est à lui d’adapter sa pratique à vos attentes et non le contraire.

Le transfert en psychologie

l'émergence du transfert en psychothérapie en Ariège

“L’analysé considère son analyste comme la reproduction, la réincarnation d’un personnage important de son passé et c’est pourquoi il lui voue des sentiments et manifeste des réactions certainement destinées au modèle primitif ” Sigmund Freud.

Que ce soit en médecine, dans le sport, ou simplement dans une relation amoureuse, le lien qui s’établit entre deux personnes est déterminant pour  le bien-être, pour concrétiser un objectif commun.

L’exemple le plus caractéristique du transfert se trouve dans la suggestion hypnotique. Mais en thérapie classique, il se manifeste plutôt comme un sentiment de compréhension ou de confiance réciproque.

Ainsi, de nombreuses recherches attribuent environ 30 % des bénéfices cathartiques à la relation entre une personne et son thérapeute.

En conséquence, choisir un professionnel en toute conscience me semble primordial pour la réussite d’une thérapie, tout comme celui de déterminer des objectifs à atteindre.

Pour finir, je propose  sur cette page des adresses susceptibles de vous accueillir en Ariège, ou des sites qui vous permettront d’approfondir votre recherche.