ADULTES

Les pathologies de l’âge adulte sont multiples, il serait bien impossible d’en établir une liste objective.

De même, il existe de nombreuses approches thérapeutiques. Citons par exemple les courants humaniste, comportemental, psychanalytique, systémique, social …

La question théorique est rarement abordée. Il est toutefois important de communiquer sur la formation des professionnels et sur les outils scientifiques qu’ils utilisent dans leur activité.

Principales pathologies de l’âge adulte

Ce paragraphe a pour objectif de répertorier succinctement les raisons de consultation.

Les demandes se regroupent principalement en deux types d’activité : le suivi thérapeutique et l’expertise psychologique.

  1. Les psychothérapies

objectifs des psychothérapies pour adultes

Les personnes qui s’adressent à un psychologue sont en crise, elles affrontent une impasse subjective.

Elles souhaitent améliorer leur condition de vie, trouver une solution, surmonter une dépression.

Plus généralement, elles attendent de se confier, sans risques de jugement ni conséquences sociales.

Le problème rencontré peut donc être interne, ou relatif à l’environnement (situations pathologiques, difficultés communicationnelles…).

Mais en pratique, ces deux facteurs sont habituellement liés et interdépendants. Il est toutefois plus facile de changer son propre comportement que celui des autres.

2. L’expertise psychologique

expertise psychologique des adultes

En dehors de qualités humaines d’empathie, d’acception, le psychologue est également un professionnel en charge de formuler un avis médical sur une situation.

Par sa formation scientifique, il donne son opinion, établit des bilans détaillés. Il restitue des résultats qui pourront ensuite être adaptés à tous types de demandes…

Les démarches de compte-rendus sont variées :

  • Les bilans cognitifs évaluent des comportements et aptitudes pour tous types de tâches.
  • En cas de maladies ou d’accidents (AVC, perte de mémoire, diminution des capacités fonctionnelles), un compte rendu détaillé permet de quantifier les comportements déficients.
  •  L’expertise apporte un éclairage technique et objectif dans les cas d’affaires civiles ou pénales.

Le choix d’une thérapie

comment choisir une thérapie

Déterminer un type de thérapie est une question qui peut paraître illusoire.

En effet, chaque thérapeute développe ses propres techniques, au fil de son expérience.

De plus, les personnes qui consultent le font souvent sur les conseils d’un proche. Ils espèrent donc à priori trouver le même type de prestation.

Cependant, la prise en charge ne devrait jamais être imposée, car elle dépend avant tout des spécificités cliniques et des objectifs attendus.

Il semble donc primordial de renseigner et d’obtenir un consentement libre et éclairé.

Dans le cas où la demande n’est pas conforme aux compétences du psychologue, celui-ci doit être en mesure d’orienter vers un autre praticien.