NEUROPSYCHOLOGIE

La neuropsychologie est une discipline nouvelle. Elle se situe au carrefour de la psychologie et des neurosciences. Elle vise à décrire les relations entre le cerveau, la cognition et les émotions.


Le bilan psychologique et la neuropsychologie

évaluation et bilan de neuropsychologie

Le bilan neuropsychologique utilise des protocoles conçus pour évaluer la perte d’acquis des adultes cérébro-lésés.

Ses applications se sont ensuite étendues à l’études des apprentissages, qu’ils soient scolaires ou fonctionnels.

Cependant, cette approche diffère du bilan cognitif, car les compétences qu’elle étudie ne suivent pas la courbe classique du développement.

Alors que certaines fonctions évoluent tout au long de la vie (la compréhension, la mémoire…) d’autres se développent progressivement, puis elles se stabilisent. C’est par exemple le cas de la marche, l’écriture…

De plus, contrairement aux mesures de capacité générale, l’évaluation se centre sur des indicateurs de rapport cerveau-comportement détaillés.

De ce fait, la psychométrie des tests ne s’inscrit pas toujours dans une distribution normale.

Pour résumer, le but du bilan neuropsychologique n’est donc pas de quantifier (par rapport à un âge, une moyenne). Il fournit plutôt une description qualitative la plus précise possible.

De ce fait, en pratique ce bilan est rarement proposé en institution, car il demande un temps de passation très long, et des observations répétées.


Des applications pratiques très ciblées…

interet du bilan de neuropsychologie

Le bilan neuropsychologique vise l’analyse des performances et des aptitudes scolaires.

Il s’adapte parfaitement à l’étude des troubles « dys » , comme l’instabilité motrice, la dysphasie ou la dyspraxie.

Grâce à ce bilan, l’élève prend conscience de ses stratégies personnelles, il découvre ses capacités d’évolution. De plus, il ajuste ses comportements en privilégiant les domaines fonctionnels. Bref, il évite de se retrouver en situation d’échec.

La démarche thérapeutique repose sur le principe qu’il existe toujours plusieurs façons d’acquérir un apprentissage.

Par exemple, un enfant qui a des difficultés à apprendre par cœur, apprendra à fractionner son travail. Un autre qui rencontrer des problèmes pour écrire améliorera sa concentration en utilisant un clavier…

D’une manière générale, la plasticité cérébrale décrit la capacité du cerveau humain à progresser, en dépit de dysfonctionnements.

De nombreux cas montrent ainsi que l’on peut obtenir des performances convenables, malgré des comportements atypiques.


Mais un temps de passation plus long…

Un bilan neuropsychologique se prolonge dans le temps, car il détaille toutes les fonctions déficitaires.

Il est cependant possible de l’espacer, car le but n’est pas forcément d’établir un diagnostic.

Chaque séance de test produit de nouvelles hypothèses. En résumé :

  • Le bilan fournit des informations qui améliorent les conditions de vie.
  • Le psychologue détermine ainsi l’approche la plus efficace.
  • La thérapie fournit des solutions concrètes et adaptées au contexte.
  • Elle favorise la restauration d’une estime de soi porteuse de réussite.

Un exemple de bilan psychologique

Le protocole NEPSY-II est utilisé en neuropsychologie. Il fournit un grand nombre d’informations quantitatives et qualitatives.

Les données ci-après concernent une suspicion de TDAH. Les noms des lieux et des personnes sont masqués afin de garantir la confidentialité.